Antoine Perdaens CEO Knowledge Plaza

Croissance soutenue en 2011 : doublement du CA et 20 nouveaux clients

, par Natacha Heurtault, avec Antoine Perdaens

 

Dans un contexte de multiplication des projets de réseaux sociaux d’entreprise, Knowledge Plaza confirme sa place d’acteur majeur en France et en Belgique.

Knowledge Plaza, éditeur belge d’une solution de Social KM en SaaS, confirme sa place d’acteur incontournable. L’éditeur a séduit plus de 20 nouveaux clients en France et en Belgique (notamment Lafarge et Orange en France, Voo et la Police fédérale en Belgique) ce qui a permis un doublement du chiffre d’affaires de vente de licences dans un marché où la progression n’est en moyenne que de 60%. D’après l’étude Lecko du 31/01/2012, Knowledge Plaza se place dans le Top 6 des acteurs français et fait partie des 3 plus fortes progressions en termes de chiffre d’affaires – Source : étude Lecko du 31/01/2012.

Cette progression correspond à la multiplication des projets de réseaux sociaux d’entreprise qui ont vu le jour en 2011. Ces projets ont le vent en poupe car “ils répondent à un besoin local autour des problématiques de mise en relation ou de partage d’information qui ne sont pas adressées de manière assez souple ou avancées par l’organisation actuellement. Ce qui explique que les entreprises se soient très souvent tournées vers des éditeurs comme Knowledge Plaza proposant des solutions packagées et hébergées en externe, payables à l’utilisation et déployables très rapidement” précise Arnaud Rayrole, fondateur et dirigeant de Lecko.

Antoine Perdaens, CEO de Knowledge Plaza, analyse ces résultats: “Notre plateforme adresse des usages pointus de veille collaborative, de gestion collaborative des connaissances et de curation et est un véritable outil de production dont nos clients reconnaissent la valeur. Les gains de temps et de productivité sont visibles, mesurables et rapides. Sa force est d’être nativement construite autour de la capitalisation de l’information. Les fonctionnalités de réseau social stimulent l’expression et la création des connaissances et permettent de mieux organiser, retrouver et réutiliser l’information.

Evolution des usages 2.0

Un changement dans le comportement des utilisateurs a aussi été perceptible dans les statistiques d’usage des instances avec l’augmentation du taux d’activité moyen et une nette progression des comportements participatifs (contributions, commentaires, création de wikis, partages de liens…). Le statut de simple lecteur-consommateur de l’information a de plus en plus laissé place au statut de lecteur actif et interactif – au cœur de l’information et à l’origine de sa création.

Quant aux nouvelles fonctionnalités Antoine Perdaens lève un coin du voile: “De plus en plus de clients, nous demandent d’intégrer le contenu de bases Lotus Notes. Nous comptons faciliter ce type d’import en proposant un plug-in qui permet à l’utilisateur de gérer lui-même cette opération.

Une autre tendance forte est la demande de limiter les flux dans les boîtes mails, source de bruit et de perte d’information. C’est pourquoi Knowledge Plaza intègre désormais une Inbox qui permet de mener plusieurs discussions avec des groupes de collaborateurs différents autour d’une même pièce d’information et de centraliser les notifications/activités qui concernent l’utilisateur.

Notre rayonnement dans des grands groupes internationaux nous a aussi poussé à développer le multilinguisme dans Knowledge Plaza. Ce multilinguisme n’est pas limité à l’interface utilisateur, il gagne différents niveaux: le moteur de recherche, la catégorisation (tags et équivalences) et les métadonnées s’adaptent à la langue de l’utilisateur.

Enfin, 2012 ne peut que confirmer la montée en charge du mobile et notre interface mobile HTML 5 rend Knowledge Plaza accessible aux Android, iPhone, Blackberry et autre iPad.” Il aborde cette cinquième année d’activité avec optimisme: “Nous sommes sereins et confiants. L’expérience nous a permis de structurer notre relation et notre support aux clients. Nous avons démontré notre capacité à mener des projets d’envergure. 2012 sera l’année de la maturité.”

No Comments

Post a Comment