Raphael Briner Knowledge Plaza Unified Knowledge Sharing

Premiers pas avec le tagging

Le tagging, vulgairement dit, on le pratique au quotidien pour aider notre cerveau à simplement mieux mémoriser et localiser nos souvenirs.

Une situation classique: Vous ne vous rappelez pas le prénom d’une personne que vous n’avez pas vu depuis 5 ans… Le simple fait d’indiquer le nom de son employeur, ou le lieu de votre dernière rencontre, ou le thème de la dernière soirée vécue ensemble, réactive un lien vers le souvenir du fameux prénom. Parfois le chemin est plus ardu, et il vous faut passer par deux ou trois mots-clés pour y arriver. Parfois vous n’y arrivez pas et vous vous excusez poliment en assumant votre mémoire sélective. Le tagging, c’est donc une méthode pour améliorer la connaissance même et son accès, avec l’ajout de mot-clés sur un sujet ou un objet.

Une situation classique, une foule d’informations utiles et inutiles

Prenons l’exemple de cette fameuse soirée imaginaire. Il y aurait une multitude de mots-clés possibles à mémoriser suite à une rencontre. Imaginons que nous sommes un producteur reconnu qui vient de croiser cette fameuse personne dont le nom vient de nous ressurgir: “PAUL !” Une rencontre courte qui vous amène à cette pensée personnelle (qui va être en mémoire “de travail” pour ensuite passer par l’hippocampe pour devenir mémoire “à long terme”) et qui risque fort d’être noyée parmi des centaines d’autres incidents/rencontres/pensées.

1. Pensée momentanée du jour “Opportunité de projet sur Paris, je suis pas venu pour rien. Nous sommes le 27 octobre 2014 et je viens de rencontrer Paul, un grand noiraud courbé qui travaille exceptionnellement à la quinzaine des Réalisateurs et qui a produit son premier film dans le secteur des droits humains – je l’avais justement croisé il y a 5 ans lors de la sortie de ce film- et qui est venu accompagné d’une jolie rousse. Il m’a promis de m’envoyer ce soir-même son script sur son prochain film et souhaite que je devienne son co-producteur. D’ailleurs je viens de recevoir son script par email, sur mon téléphone. Ouf. Voyons de quoi ça parle…”
Et là, classique, votre téléphone tombe à plat et la soirée s’annonce sans fin.

2. Souvenir du lendemain “Je dois traiter ce document qui est une vraie opportunité, de Paul comment déjà ?”
Retour à l’email pour se rappeler

3. Surlendemain, retour au bureau et transmission durable vers vos collègues “Ok, je pousse le projet en interne”.
Maintenant vous ne travaillez pas tout seul et vous décidez de convertir ce souvenir individuel en un contenu digitalisé et partagé sur votre plateforme de partage de connaissance. Vous avez conscience qu’un simple email vers 2-3 personnes ne suffit plus tellement il y a de projets potentiels (ou en cours). Aussi vous appréciez d’avoir une vision d’ensemble, des conversations proches du document, ce qui vous fait régulièrement gagner en efficacité et excellence.

  • Action première: upload du script sur la plateforme en ajoutant le titre du film et une petite description en piochant quelques phrases dans la synopsis.
  • Ensuite ajout de l’auteur dans les meta-données (Paul comment déjà?), éventuellement l’année de publication et si possible un document relatif, par exemple une mise en lien avec son premier film déjà enregistré dans la plateforme.
  • Finalement, il ne reste plus qu’à tagger pour rendre ce projet plus visible dans le moteur de recherche et améliorer l’intelligence collective de votre entreprise: Durant ce processus, vous allez découvrir la force de votre capacité de classification et de mise en valeur des informations cachées dans des centaines de pages. Vous êtes plus pertinent qu’un super ordinateur qui ne dispose pas de votre expérience, expertise et point de vue!

 

 

Simulation de Tagging

Essayez de deviner les tags liés:

combodia-fr

 

 

 

 

Pas évident, car vous n’êtes ni le réalisateur ni producteur…

Secteur: droit humain
Pays: Cambodge (“j’y suis déjà allé, dommage que Paul ne m’ait pas mentionné cette information”)
Thématique: romance, paysages, malnutrition (“tiens c’est pas le premier film sur cette thématique”)
Année: 1930 (“tiens un film d’époque”), 2015(année de production)
Statut: prioritaire, financement
Format: long métrage, 4k, plans séquences, noir-blanc
Lieu: Cannes
Événement: quinzaine des réalisateurs, festival de cannes
Personnalités: Isabelle Adjani (“bon choix”)

15 tags pour donner vie à long terme et du sens à votre document parmi des milliers d’autres et rendre votre plateforme plus intelligente et interactive. 5-8 tags suffiraient, une trentaine seraient indigestes. Tagger demande une capacité de sélection et de mise en contexte. Mais vous le faites naturellement tout le temps, c’est la force de votre cerveau. Preuve en est que vous aviez mis de côté les tags “rousse” et “courbé” qui sont des informations anecdotiques sur un plan collectif bien que sans nul doute affectives et symboliques pour notre producteur imaginaire. Ce genre d’anecdotes sont généralement transmises par les commentaires du document (ou de visu).

Continuez votre lecture sur le tagging avec l’article “22 facettes incontournables” et rejoignez notre extranet pour vous plonger dans notre base de connaissances.

Comprendre plus également sur les talents et fonctionnements de votre mémoire?

Maurice Halbwachs (1877-1945) explique que le « processus de localisation d’un souvenir dans le passé (…) ne consiste pas du tout à plonger dans la masse de nos souvenirs comme dans un sac, pour en retirer des souvenirs de plus en plus rapprochés entre lesquels prendra place le souvenir à localiser. » L’utilisation de points de repères permet de faciliter l’expression de tel ou tel souvenir, sans pour autant que celui-ci soit en lien direct avec le référent. « Les points de repère sont des états de conscience qui, par leur intensité, luttent mieux que les autres contre l’oubli, ou par leur complexité, sont de nature à susciter beaucoup de rapports, à augmenter les chances de reviviscence. »

 

No Comments

Post a Comment